Le merle bleu

Adaptation de Gisèle Bianchi, d’après le roman de Michèle Gazier

L’équipe

Martine Gautier, Alexandre Cottier, Gisèle Bianchi, Pascal Essertel, Philippe Vernet, Ghislaine Ducerf, Puck Delporte, Robert Bianchi, Stan Montagnon et Isabelle Bianchi

Au centre de l’histoire, un jeune algérien contraint de quitter son pays, déterminé à se forger sa propre destinée, sous peine d’en être privé. Il s’est posé dans le sud de la France, a décidé d’y faire son nid. Pour venir à bout de sa clandestinité et de sa solitude, il choisit de se faire aimer, non pas de vendre ses charmes, mais de devenir « un fils que l’on n’attendait plus ».

Il s’installe progressivement dans la vie d’un couple d’octogénaires, ornithologues, âgés et aisés. Il en découle une cohabitation et un attachement mutuel suspects aux yeux d’une société régie par la devise « chacun à sa place ».

Deux monologues, deux récits

Celui du jeune homme qui se fait appeler Alain Rachet. Il est emprisonné, accusé d’abus de faiblesse, menacé d’être renvoyé dans son pays, ce qui reviendrait à le condamner à mort. Il veut conserver, préserver de l’oubli un épisode essentiel de sa vie, avec autant de détermination que s’il était persuadé de mourir bientôt…

Celui d’une infirmière en gériatrie, qui a vu arriver dans son service une vieille dame qui fait « la grève de la vie ». Elle a décidé de remonter le fil des évènements qui ont amené cette étrange pensionnaire jusqu’à elle…

 

 

« J’étais dans la position du noyé qui s’accroche à une branche et qui s’appuie sur elle, en espérant qu’elle cède le plus tard possible. Je savais bien que je n’avais rien à attendre de leur mort. J’attendais tout de leur vie. Je leur donnais un peu de la mienne. »

 

Affiche : François Martin
Photos : Vincent Jolfre